Les Wild Crows te manquent ? Les revoilà !

Wild Christmas

À lire après les 5 tomes, Confidential, et Wild Son.

Les bikers de Monty Valley s'apprêtent à fêter Noël comme il se doit : en famille !

Il avaient tout prévu pour ce réveillon.
Ou presque.

Parmi les quelques inconnues de leur équation traditionnelle, figurent le retour anticipé des embrouilles, les vieux démons du club, une flopée d’adolescents ingérables et en pleine poussée d'hormones, sans compter sur les représentantes féminines des Crows, bien décidées à ne pas laisser leurs barbus partir en sucette !

Tiendrez-vous le rythme d'un Wild Christmas ?

Reçois dès maintenant cet épisode inédit !

N'attends plus !

Le MC des Wild Crows te réclame ! 


Extrait

❝Ash.

Trevor Laurens.

Cet homme, qui, un jour, a eu le culot de dérober mon cœur, de semer une zizanie sans nom dans toute mon âme, juste pour se rendre indispensable à sa convalescence.

Mon autre.

Du haut de cinquante et quelques bougies, – Mister Laurens refusait catégoriquement de fêter ses anniversaires, et plus encore, de tenir le compte des années qui passaient, sans doute en partie cause de notre grande différence d’âge – il restait le plus fringant des hommes. Il gardait son âme d’enfant, son sourire encanaillé, ses yeux azur dont avait hérité notre petit ange. Il restait lui-même, qu’importait le temps qui passait, les orages, les tempêtes, les périodes d’hiver, parce qu’il était tout simplement Lui.

Il contourna le stand et passa un bras autour de ma taille. J’aimais l’odeur de son cuir, celui du club, celui qui avait vu naître nos premières étincelles, nos premiers frissons, ensemble.

— Comment vont mes beautés ?

Son autre bras sur l’épaule de sa petite chipie préférée, il nous toisait amoureusement.

— Ta fille profite de la « gentillesse » de sa nourrice du jour et ta femme s’apprête à remporter un nouveau titre de championne du monde de lait de poule !

Il rit et sa bonne humeur me contamina.

— Tout roule quoi ! conclut-il avant de m’embrasser.

Je savourai le contact de ses lèvres sur les miennes. Le jour où j’avais rencontré Trevor, j’avais trouvé ma place dans ce monde.

— Oh, pitié, railla Gale.

Le grand costaud nous observa en grimaçant.

— Quoi ? m’étonnai-je.

— Sans rire, normalement, ces yeux qui transpirent d’amour, ça marche la première année, après, ça s’arrête, une veine pour les autres ! Mais vous deux, vous puez les sentiments depuis plus de quoi… six ans ?

— Sept ou huit, répondit une petite voix, quelques étages plus bas.

Son père et moi la regardâmes, scotchés par son intervention.

— Bah quoi, je sais pas pourquoi tonton Gale dit que vous puez, mais je sais que Papa et Maman s’aiment depuis avant moi. J’ai six ans, moi. Donc sept, ou huit… ? Ou neuf ?

J’éclatai de rire. Ash n’en menait pas plus large, mais préparait déjà son offensive. Je pouvais le voir dans son regard.

— Tonton Gale ne sait pas de quoi il parle, ma puce, parce que c’est un vieux garçon.

— Ah non, il n’est pas aussi vieux que toi !

Ma tornade me scia par sa franchise, et remit par la même occasion son cher papa à sa place. ❞

Blandine P. Martin

Emily has loved art ever since her dad took her to the Whitney at age 5. Fascinated by the beautiful paintings, her dad had to drag her out of the museum. Now she has made it her mission to make everyone love art!


.